Astuces

Question matos
Quels sont les critères à connaître?

  • Veste

    Tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir sa veste de rando

    fringue
    La règle de base pour évacuer la transpiration, être au chaud et se protéger des éléments extérieurs (vent, pluie, neige), peut être garantie par une veste Softshell constituée de 3 couches.

    Il est aussi possible en fonction du budget d’appliquer la technique dite de “pelure d’oignon” qui consiste à revêtir plusieurs couches de vêtements sur les mêmes principes.
    Un sous vêtement technique pour évacuer la transpiration et rester au sec, doublé d’une polaire ou d’un pull en laine, le tout isolé par une veste coupe-vent et imperméable est tout aussi efficace qu’un bon Softshell.

    Dans tous les cas, il est important de privilégier le poids car même si vous retirez des couches en fonction de la température, vous devrez tout de même porter ces divers équipements dans votre sac. Dernière chose :
    évitez comme la peste les Tshirts en coton qui conservent l’humidité et procurent une sensation de froid intense lorsqu’il y a du vent.

  • Sac de couchage

    Comment bien choisir et entretenir son duvet?

    fringue
    Un bon sac de couchage est primordial pour récupérer correctement lors d’une randonnée sur plusieurs jours mais comment choisir le bon?

    La première des choses est de connaître les circonstances d’utilisation (en bivouac hivernal, en refuge, au camping de Palavas les Flots…).
    Pour la randonnée l’idéal reste le sarcophage qui doit être adapté à sa morphologie pour éviter les déperditions de chaleurs, notamment au niveau
    de la tête où la perte est d’environ 30%. Reste le type de matière qui est aussi un critère important car souvent lié au prix.

    Le duvet qui est au top, est approprié à partir du bivouac sous tente de la moyenne montagne à la haute ou en bivouac hivernal.

    Les sacs synthétiques extrêmes qui sont légers et peu encombrants sont idéals sous tente en moyenne et haute montagne jusqu’à une altitude de 2000m.

    Enfin, les sacs synthétiques sont quant à eux adaptés pour une nuit en refuge à une altitude inférieure à 2000m.

    Dans tous les cas, l’isolation de votre couchage par un matelas est indispensable à la conservation de la chaleur. Vous ne devez en aucun cas vous coucher à même le sol, même sous tente.
    A défaut d’avoir un matelas, utilisez une couverture de survie sans vous envelopper dedans afin d’éviter la condensation.

  • Chaussures

    Trouver sa paire de pompes en fonction de sa pratique

    fringue
    Encore une fois, le choix de la chaussure dépend de la pratique recherchée. Il reste cependant un des éléments de base les plus importants.
    La première cause d’accident en rando est la chute.
    Etre bien chaussé est donc essentiel pour son bien-être et sa sécurité.

    L’un des premiers critères de choix est la rigidité de la semelle. Plus elle sera élevée plus elle apportera de la précision sur les sentiers difficiles ou les passages techniques.
    Le maintien de la cheville et du pied dans son ensemble est également très important pour éviter les entorses de la cheville.

    Cinq catégories sont sur le marché :
    les chaussures de trail pour les coureurs et les amateurs de ce sport sont basses et très légères mais inadaptées aux randonneurs du dimanche.
    Les chaussures de ballade (du dimanche) sont en général basses avec une semelle semi-rigide et en matière synthétique non étanche. Elles conviennent pour des ballades comme son nom l’indique.
    Les chaussures de marche sont montantes et souvent synthétiques pour laisser le pied transpirer sans pour autant garantir une étanchéité. Elles sont parfaites pour des randonnées à la journée et
    restent confortables tout en privilégiant une accroche correcte.
    Les chaussures de trekking qui sont en général en cuir, très confortables et relativement rigides pour garantir une bonne étanchéité et un pied sûr sur de nombreux terrains escarpés.
    Seul bémol, elles ne sont pas cramponnables pour le franchissement de glaciers ou de névés.
    Enfin, les chaussures de montagnes, sont lourdes, très rigides et totalement imperméables. Elles
    sont très adaptées pour la haute montagne en alpinisme. Elles sont en revanche inadaptées pour la randonnée sur sentier et sur de longues distances.

  • Sac à dos

    Avoir un sac adapté à sa morpho

    fringue
    Tout comme une paire de chaussures, le sac à dos doit être essayé en magasin avant de l’acheter.

    Il doit être parfaitement adapté à votre morphologie pour garantir un max de confort lors de vos sorties. Les sacs équipés de ceintures pectorales rigides permettent de mieux supporter la charge.
    Bien évidemment le volume et son degré de perfectionnement en matière de réglages repose sur l’usage que souhaitez en faire. Le design, quant à lui doit rester le dernier des critères lors de votre achat.

    Pour une petite rando à la journée, un sac de 30 à 40 Litres est largement suffisant. Il permettra d’y déposer éventuellement une veste, de contenir le repas avec la bouteille de vin (ça va de soi), sans oublier l’eau.

    Les sacs de 45 à 60 Litres sont parfaits pour les rando itinérantes en refuge ou en gîte.

    Au-delà de 70 Litres, ces sacs correspondent aux expéditions en autonomie pour qu’ils puissent intégrer le couchage, la tente, le réchaud …

    Quel que soit votre choix, n’hésitez pas à charger le sac lors des essayages, le confort à vide n’est évidemment pas perceptible et peut dissimuler de sérieux désagréments.

  • Tente

    Comment choisir sa tente?

    fringue
    Le choix d’une tente dépend de vos attentes et du type d’expédition que vous envisagés. Le poids sans parler du prix (plus c’est léger et plus c’est cher!)
    est évidemment un des premiers facteurs.

    Plusieurs types existent pour qu’ils soient encore une fois adaptés aux usages et aux milieux.

    Pour ceux qui aiment le bivouac, les abris qui sont constitués d’une bâche légère et de piquets sont une
    solution pour se protéger des petites pluies. Ils sont en revanche inadaptés pour la montagne mais restent
    très appréciables pour ce qui concerne la place dans le sac à dos et leurs légèretés.

    Les Tunnels sont intéressants pour le poids et pour la protection qu’ils procurent contre les intempéries. Le seul inconvénient
    est qu’ils ne sont généralement pas autoportants. Cependant, ils sont une solution idéale pour le
    bivouac sur plusieurs jours pour 1 ou 2 personnes.

    Les dômes sont les tentes les plus communes, elles sont autoportantes régulièrement constituées de
    doubles toits pour garantir une bonne étanchéité et peuvent être équipées d’absides pour protéger les
    affaires en dehors de la chambre. L’inconvénient reste le poids qui est forcément plus élevé.

    Enfin, les tentes géodésiques sont en quelque sorte des dômes renforcés par des haubans afin de garantir
    une meilleure résistance aux vents très violents que l’on trouve en montagne. Elles sont donc plus
    réservées pour des usages en haute montagne ou sur les pôles et non pas pour le camping de la Grande
    Motte.

matos

Incendies de forêt
Ce qu’il faut savoir

Gellone

Prévenir les départs de feux et se protéger des incendies.
Cet article donne de nombreux conseils de sécurité
et de prévention pour préserver sa vie et l’environnement.

En savoir plus

Comment se protéger des orages?

Gellone

Un article pour donner toutes les astuces pour se mettre en sécurité lorsque l’on est pris dans un orage

En savoir plus

Randonner avec son chien

Gellone

Comment randonner avec son chien en toute sécurité?
Cet article donne de nombreux conseils pour éviter les principaux risques qui menacent votre chien.

En savoir plus